Rechercher
  • Emmanuelle Chrétien

De nouvelles maladies

Tandis que les maladies infectieuses ont chuté depuis 1 siècle, les pays riches et en cours de développement sont maintenant frappés de plein fouet par les maladies dites "de civilisation". Elles progressent irrémédiablement en même temps que la malbouffe, l'agriculture intensive, les pollutions de toutes sortes, la sédentarité et le stress y prospèrent : obésité, diabète, maladies cardio-vasculaires, cancers, maladies auto-immunes, maladies neuro-dégénératives.

En 50 ans la pollution et les déséquilibres en tout genre ont perturbé nos cellules, nos hormones et notre microbiote intestinal à tel point que notre immunité devient moins performante, voire totalement déboussolée. Aujourd'hui l'espérance de vie en bonne santé est en train de baisser...

Des zones "bleues" existent encore sur la planète : des endroits où l'ont n'a pas dissocié le corps de l'esprit, où les liens sociaux perdurent, où l'alimentation est traditionnelle et provient de petites exploitations locales, où on a une activité physique jusqu'à la plus grande vieillesse, où il n'y a pas de grosses métropoles, où on respecte le lien entre les hommes et la nature. Là la longévité y est record et les maladies de civilisation sont rarissimes : certaines régions de Méditerranée, du Costa Rica, et Okinawa au Japon.

La preuve par le vivant que si nous nous réaccordons avec la nature et avec ceux que nous aimons, si nous consommons une alimentation saine et vivante, si nous respirons, bougeons, et prenons le temps de nous reposer lorsqu'il le faut, notre corps sait rester "en santé".


0 vue0 commentaire